Accueil > Accueil de nouveaux habitants > Ils se sont installés > Victoria Godaert et Karim Matoub

Témoignages

Victoria Godaert et Karim Matoub de la ferme de Faveyrolles aux Plantiers

Victoria réalise le rêve de sa vie: avec son compagnon, ils sont éleveurs caprins et fromagers aux Plantiers

Ils ont créé le fromage de chèvre ‘Cabrah Bornha’, un Pélardon AOP en Bio, au cœur de la Vallée Borgne.

La commune des Plantiers, de 255 habitants, avait lancé un appel à projet, en concertation avec la chambre d’agriculture du Gard pour favoriser l’installation d’un élevage caprin avec vente directe de fromages. C’est grâce au réseau Relance Cévennes, que Victoria et Karim ont pu candidater et 4 mois plus tard, leur candidature était retenue et le projet démarrait!

Avant de trouver la perle rare, Victoria et Karim avaient mûri ce projet pendant 5 longues années. Ils se sont formés à l’élevage et ont effectué des stages en fromages fermiers. 

Victoria privilégiait déjà les Cévennes qu’elle connaissait grâce à une enfance passée en Ardèche. La mairie des Plantiers a joué un rôle fondamental dans la réussite de leur installation car la bergerie et la maison étaient mises à leur disposition. Leur projet a bénéficié de subventions pour la transformation et l’élevage. Cela a facilité l’accès au crédit pour le financement.

Production et commercialisation du fromage de chèvre

“La 1ère année, avec les travaux, nous n’avons produit les fromages qu’au mois de mai. On a privilégié le pâté et la viande issue de notre élevage. La 2ème année, notre fromage était élaboré et on avait de très bons retours sur sa qualité! J’ai intégré la boutique paysanne Terroir Cévennes à Toiras. Et la 3ème année, quel stress! Avec beaucoup plus de lait, la cave se remplissait de fromages qu’il fallait écouler! Heureusement les foires, telles que la Fête de la Transhumance à l’Espérou, le Printemps du Pélardon au Vigan ont permis aussi de bien écouler la production! Cette année, le Mas des Agriculteurs à Nîmes, nous permet, chaque semaine, d’écouler une bonne partie de la production.”  (Victoria, mai 2020)

Ses conseils aux porteurs de projet

“Il ne faut pas hésiter à contacter les personnes qui font ce métier, surtout les anciens qui ont beaucoup d’enseignements à nous donner. Il faut aussi sentir si le projet va être bien accueilli dans la commune.  Il y a une période d’adaptation, tant pour les nouveaux arrivants que pour les habitants. Si l’on sent l’envie de nous accueillir, s’il s’agit d’une réelle volonté de la commune, alors c’est gagné, on se sent bienvenu. En revanche, si le projet n’est pas souhaité, alors ce sera peut être très dur! Il faut sonder le terrain….!” (Victoria, mai 2020)

Godaert Victoria et Matoub Karim
Lieu-dit Faveyrolles
30122 Les Plantiers
04 66 30 05 49
Cabra Bornha sur Facebook

Complémentarité des compétences = un atout pour le projet

“Karim est un excellent commercial! Cela me permet de me concentrer sur la production de lait et de fromages sans me soucier des débouchés! Ce métier c’est du lundi au dimanche, pas de vacances, il faut le savoir! Mais c’est le rêve de ma vie et on commence à trouver l’équilibre, ce qui me donne plus de temps pour m’impliquer dans ma commune, je suis d’ailleurs élue au sein du nouveau conseil municipal! On a envie de réaliser de nouveaux investissements, notamment pour stocker le foin, on se projette sur le long terme.” (Victoria, mai 2020)