Accueil > Accueil de nouveaux habitants > Ils se sont installés > Myriam et Dominique VILLIERS, installés à Soudorgues depuis 2019

Témoignages

Myriam et Dominique VILLIERS, installés à Soudorgues depuis 2019

Myriam et Dominique développent leur activité artistique à Soudorgues.

Après avoir géré des chambres d’hôtes et expérimenté une activité basée sur la découverte des plantes à Valleraugue, Myriam et Dominique développent leur activité artistique à Soudorgues.

Il y a 40 ans, Dominique et Myriam héritaient d’une maison de famille au Col de la Cravate à Bréau. Tombés amoureux des Cévennes, le couple et leur fille déménageront ensuite successivement à Notre Dame de la Rouvière, Aumessas, Molières-Cavaillac, Valleraugue et aujourd’hui, Soudorgues!

Évoluant dans les métiers de l’animation, la famille Villiers vit à proximité des métropoles pendant 25 ans. Les Cévennes n’étaient que leur résidence secondaire jusqu’à ce qu’ils décident de s’installer à Valleraugue, dans un chalet face à l’Aigoual en 2010.

Leur projet, développer des activités liées aux plantes, à travers: la cueillette et la transformation, des apéritifs gourmands et des stages. Ils ont aussi animé des activités dans le cadre des manifestations estivales du Parc national des Cévennes.

Myriam et Dominique réorientent leur projet vers l’activité de chambre d’hôte. L’aventure dura deux ans et le constat fut que cette activité ne trouvait pas suffisamment son public. Ils agrandissent donc leur logis pour être en capacité de louer 3 chambres d’hôtes.

“L’activité de chambres d’hôtes, telle que nous l’avons exercée nous a demandé énormément de travail. L’entretien de l’habitation, les repas et la disponibilité que nous souhaitions offrir à nos hôtes est une activité qui ne laisse pas place à autre chose. Nous étions très disponibles pour nos hôtes, la convivialité était au RDV! En 10 ans nous n’avons eu que des avis positifs (sauf un!).” (Myriam, mai 2020)

Un couple d’artistes voyageurs
Ce qui caractérise le parcours de Dominique et Myriam c’est l’amour des voyages. Ils partent l’hiver au soleil et profitent ensuite de l’affluence estivale en Cévennes. Le couple s’envole pour le Népal, le Sri Lanka, l’Amérique Latine ou l’Inde chaque hiver pendant plus de 4 mois… Ils explorent les nouvelles techniques du travail du métal, découvrent, échangent, collaborent à travers leur discipline artistique, fonderie pour Dominique et travail des émaux pour Myriam.

Myriam souligne la dimension qui caractérise tout leur parcours: la découverte et le partage, la rencontre avec l’autre. Leur souhait est aujourd’hui de se consacrer pleinement à leur activité artistique! Ce projet leur donne envie de trouver un nouveau lieu de vie. Et c’est à Soudorgues qu’ils emménagent en mai 2019.

Ils aménagent leur maison pour créer leur atelier de fonderie et d’émaux. Ils souhaitent bénéficier du terreau de créateurs présents sur Soudorgues/Lasalle pour se mettre en relation avec d’autres artistes et réaliser des expositions collectives.

Quels conseils pour les nouveaux habitants?
Myriam nous répond qu’il est tout à fait primordial de venir avec l’envie de partage, un désir d’ouverture, un esprit de collaboration car le monde rural peut être austère et éprouvant. L’installation ne doit pas être un effet d’aubaine. Il faut aussi, nous explique Dominique, que le projet intéresse les gens d’ici car cela permet de se sentir inclus dans une communauté.